Essonne : mouvement social au Carrefour Contact de Breuillet

Publié le 28 Février 2018

Bernard Sprotti, maire, est venu apporté son soutien aux manifestants ce matin.

Bernard Sprotti, maire, est venu apporté son soutien aux manifestants ce matin.

La mobilisation continue pour sauver le Carrefour Contact installé dans le centre commercial Port-Sud de Breuillet. Après la manifestation organisée le samedi 10 février par Bernard Sprotti, maire, c’est le personnel et les syndicats qui montent au créneau ce mardi 27 février.

Les salariés veulent mobiliser les habitants.

« Aujourd’hui nous avons 80% du personnel mobilisé. En cas de fermeture du magasin, ils sont menacés de licenciement », indique Arezki Abdennebi, délégué syndical CGT. Une conclusion à laquelle ils sont farouchement opposés bien entendu.

Si une autre enseigne décidait de s’installer dans le centre commercial, le sort des salariés actuels serait toujours en suspens. « Le sort des 273 magasins concernés en France, dont 6 en Essonne, touche directement 2100 salariés », ajoute le syndicaliste qui rappelle les 2400 suppressions de postes dans les sièges du groupe.

« Ici à Breuillet les salariés sont mobilisés, la mairie s’implique et le syndicat s’est déplacé en nombre pour apporter son soutien », se félicite Arezki Abdennebi. La colère gronde donc, d’autant plus que le groupe « réalise 1 milliard de bénéfices et a touché 2 milliards d’euros d’exonération de cotisation salariale en 5 ans ».

Rédigé par SYNDICAT CGT LOGISTIQUE CARREFOUR SUPPLY CHAIN

Publié dans #CGT carrefour contre le plan bompard

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article