Carrefour ou comment investir des milliards d'euros sur Internet… en supprimant des milliers de postes

Publié le 25 Janvier 2018

Le groupe d'hypermarchés Carrefour a annoncé ce mardi 23 janvier quelque 2.400 suppressions de postes dans ses sièges en France. En parallèle, Le Figaro dévoile que 2,8 milliards d'euros seront investis d'ici à 2022 pour développer ses ventes sur Internet.

Le monde moderne résumé en deux données. Le plan "Carrefour 2022", dévoilé ce mardi 23 janvier par le nouveau PDG du groupe Alexandre Bompard, prévoit quelque 2.400 suppressions de postes, via des départs volontaires dans les sièges du groupe en France. En parallèle, Le Figaro dévoile que 2,8 milliards d'euros seront investis sur cinq ans pour accélérer la stratégie numérique du groupe et développer ses ventes via Internet.

Avec 12.300 magasins sous enseigne dans le monde et 374.478 collaborateurs, le géant français de la distribution - qui était encore en 2001 n°2 mondial du secteur derrière l'intouchable groupe américain Wal-Mart - occupe désormais la 9e place, dépassé par Amazon (6e), selon le baromètre annuel du cabinet Deloitte.

Mais c'est en France, qui représente près de la moitié du chiffre d'affaires total du groupe (88,24 milliards d'euros) avec ses 115.000 personnes, que Carrefour est le plus exposé. Par ailleurs, le groupe accuse du retard sur ses concurrents dans le secteur du numérique, dont le prédécesseur d'Alexandre Bompard, Georges Plassat, n'avait pas anticipé l'ampleur à venir, notamment dans le secteur du drive, où les centres E. Leclerc sont largement majoritaires.

Carrefour va donc opter pour des économies sur ses effectifs humains, notamment au sein des différents sièges administratifs du groupe qui comptent environ 10.500 personnes, pour investir dans le développement numérique. Les syndicats sont convoqués vendredi pour un comité de groupe France extraordinaire.

Rédigé par SYNDICAT CGT LOGISTIQUE CARREFOUR SUPPLY CHAIN

Publié dans #CGT carrefour contre le plan bompard

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article