10.000 emplois seraient menacés par le futur "plan de transformation" de Carrefour

Publié le 22 Janvier 2018

10.000 emplois seraient menacés par le futur "plan de transformation" de Carrefour

Illustration Carrefour.
 

Illustration Carrefour. Photo Patrice Lapoirie

Carrefour, dont l'année 2017 a été de son propre aveu "globalement difficile", doit annoncer mardi un "plan de transformation" conçu dans le plus grand secret, et faisant craindre aux syndicats d'importantes réductions d'effectifs.

"Silence", voire "black-out" complet de la part de la direction du géant français de la distribution: la colère gronde chez les syndicats, après des mois d'attente saturés de "bruits de couloir".

Tous les syndicats craignent des réductions d'effectifs, même si aucun chiffre précis ne devrait être dévoilé mardi, les instances représentatives du personnel devant en être informées au préalable.

La CGT estime néanmoins à "au moins 10.000" le nombre d'emplois menacés, soit près de 10% des quelque 115.000 salariés que le groupe comptait en France fin 2017.

 

Rien qu'au niveau des sièges de Massy et Boulogne, son représentant Philippe Allard évoque "plus de 1.200" suppressions de postes (sur 3.500 à 4.000). Avant même l'annonce du plan, FO, premier syndicat du groupe, a pour sa part annoncé une grève le 8 février.

"Nous avons été relativement silencieux ces derniers mois, la nouvelle direction s'étant immergée en profondeur dans l'entreprise, dans l'optique de l'annonce du plan de transformation", admettait mercredi le directeur financier de Carrefour, Matthieu Malige.

Malgré un chiffre d'affaires annuel en hausse de 3%, à 88,24 milliards d'euros, le groupe a annoncé ce jour-là avoir dû réviser à la baisse sa prévision de résultat opérationnel courant (ROC) pour l'année 2017, qualifiée de "globalement difficile".

"Ambiance délétère"

Silencieuse, voire secrète, la nouvelle direction de Carrefour, arrivée depuis cet été dans la foulée de la nomination d'Alexandre Bompard - ex-Fnac -, surprend.

Le 14 novembre dernier, dans un communiqué de presse lapidaire, le groupe annonçait qu'il retardait de plus de deux mois l'annonce de son plan de relance, initialement prévu pour la fin de l'année 2017, sans explication officielle, si ce n'est le fait de "laisser passer les fêtes de fin d'année" dans la sérénité pour son personnel.

Rédigé par SYNDICAT CGT LOGISTIQUE CARREFOUR SUPPLY CHAIN

Publié dans #CGT carrefour contre le plan bompard

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article