Plan Bompard les salariés n’en veulent pas

Publié le 23 Décembre 2017

Plan Bompard les salariés n’en veulent pas

pour lire la suite cliquer sue la photo:

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 2102515_alexandre-bompard-web-tete-030450816274

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  FACE A LEUR ATTAQUE GLOBALE RIPOSTONS ENSEMBLE !

 

Le nouveau PDG Alexandre BOMPARD qui s’apprêtait annoncer son projet
de démantèlement du groupe le 23 novembre dernier a repoussé son annonce
antisociale après les soldes de janvier par craintes des mouvements sociaux qui
l’empêcherait de remplir son « tiroir caisse » pendant les fêtes !
Faire travailler des salariés dans le doute et le stress durant les Fêtes
de fin d’année: Quel mépris !!!
Allons nous passer les fêtes à les gaver comme des oies
alors qu’ils s’apprêtent à nous tondre comme des moutons ?

 

  • Fusion CARREFOUR FNAC DARTY (regroupement des achats) avec crainte de ré-allocation de mètre carrés
    sur les rayons électroménager et culture au profit de l’implantation de mini surface FNAC DARTY
    QUID des vendeurs EPCS et des salariés Carrefour affectés au rayon culture ???

  • Menace de location gérance
  • Menace de fermeturede magasins
  • attendons nous à un massacre social le 23 janvier 2018…..
                                            
 
Tout d’abord la CGT souhaite rappeler que, contrairement aux affirmations du nouveau PDG,
le groupe Carrefour se porte bien, se porte même très bien avec plus d’un milliard de bénéfice
chaque année et se permet même d’en redistribuer la moitié aux actionnaires.
Nous rappelons également que Carrefour bénéficie chaque année de plus
de 400 millions d’euros d’aide de l’état (CICE + Exonération de cotisation salariale).
LA CGT ne peut tolérer dans ces conditions un plan de restructuration qui n’est
en réalité qu’un plan social déguisé.
Alexandre Bompard devait annoncer ce fameux plan le 23 novembre 2017 et par crainte
de mouvements sociaux l’a reporté au 23 janvier 2018.
Pour la CGT du groupe Carrefour, la direction s’apprête à supprimer
pas moins de 5000 emplois (dont la moitié dans les hypermarchés).
Le 07 décembre au siège de Massy, plus de 300 salariés ont manifesté
afin de mettre la pression à Carrefour :
Nous regrettons que la direction n’ait pas daigné répondre à nos revendications
(des embauches immédiates pour pallier les sous-effectifs, l’assurance de conserver
la totalité des emplois, l’arrêt des locations gérance, un statut unique Groupe Carrefour
et le respect du repos dominical).
Pire, nous n’avons pas été reçu par le nouveau DRH groupe monsieur Nanty mais par un cadre n’ayant aucun pouvoir de décision.
Le mutisme et l’arrogance de la direction de Carrefour nous contraint à organiser des mouvements
sociaux les 22,23 et 24 décembre 2017.

Rédigé par SYNDICAT CGT LOGISTIQUE CARREFOUR SUPPLY CHAIN

Publié dans #CGT carrefour contre le plan bompard

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article